Le journal de la traversée

16 et 17 Mai - Week End Bolivia Inti.
Afin de bien comprendre la philosophie de l'association et tous les secrets de la cuisson solaire, Bolivia Inti Sud Soleil nous a gracieusement convié à un week end de formation près de Toulouse.
Entre cours théorique et application directe pour préparer les repas, le week end s'est déroulé dans une ambiance studieuse et fort sympathique. Les différents types de cuiseurs solaires et les cuiseurs à bois économes nous ont permis de nous délecter de filets de poisson citronnés à la quinoa ou encore de poulet mijoté aux oignons, un délice!
Nous en avons aussi profité pour demander des conseils aux experts présents au sujet du Cookit que nous voulions emmener. Les solutions les meilleures étant les plus simples, nous emporterons tout simplement un protège soleil de pare-brise qui nous fera un bon réflecteur.










20 Mai - Notre projet rameute les coeurs vaillants


Tout le monde est chaud, mon frère Olivier et une amie Suisse rencontrée au Mexique se lancent avec nous dans l'aventure! D'autres comptent nous rejoindre sur le chemin, allez motivez-vous!




25 Mai - Derniers préparatifs!!
Ca y est fini le temps des projets, des incertitudes, il est grand temps de faire les sacs!
Derniers achats, décider qui porte quoi, décider où et quand nous enverrons nos cartes en postes restantes en espérant qu'elles ne se perdent pas... Bref des milliers de petits détails.
Également derniers coups de téléphone et SURPRISE, il semblerait que notre projet ait plu à la Mutualité Française qui veut nous aider à hauteur de 500€ à travers son programme "La course en Solidaire", merci encore!
Et dernière photo pour la presse:







19 Juin 2009

Après une nuit passée à dormir sur le quai d'une gare, le grand départ a lieu le 29 mai où nous commençons la rando avec un bain dans la baie de Sistiana accompagnés de Marina et Olivier.





Hey hey, après un premier essai de connection sous l'orage qui a rapidement echoué à Moggio, voilà la deuxieme tentative à Bolzano!


Alors où en sommes nous? Et bien nous pouvons dire que nous en avons fini avec l'Italie! En effet, même si nous sommes toujours sur le territoire Italien, Il Trento est en fait une pièce rapportée de l'après la guerre, car ici les gens disent qu'ils sont dans le Sud Tirol. Du coup tout le monde parle allemand, les refuges sont mega clean, les sentiers sur-balisés, et les petits dej' a base de fromage, wurst et autres jambons.


Après pas moins de 20 jours de randonnée, Olivier et Marina nous ont quitté pour retrouver leurs lits et douches chaudes. Même si ça n'a pas été toujours très facile surtout avec les longues étapes de 10 voire 12h qu'on s'est tapé au début à marcher sur des routes, ils nous ont bien impressioné. Marina avec une tente qui prend l'eau et un sac super lourd était souvent en tête alors que Olivier avec son sac de couchage cassé, son poncho McKinley et des chaussettes inséchables était tout le temps de bonne humeur et le bout-en-train de la bande.



Au niveau du parcours, comme je l'ai dit, les premières etapes furent plutot très longues car la fameuse Via Alpina propose en fait un parcours touristique passant par exemple sur les routes du vin, et sans y goûter a tous ni en titubant, les virages et autres detours amènent rapidement à des étapes un peu longues pour des marcheurs aux sacs lourds... En effet, les indications du guide sont loin d'être les plus directes et on se retrouve à faire des détours sur des routes nationales (B4 et B5). Nous avons donc vite décidé de suivre notre propre itineraire et surtout de consulter un peu mieux les cartes! La région du Friuli est très belle et riche en vin et nous firent de belles rencontres dans des petits villages comme Montemaggiore ou les "refuges" Casoni Solarie et Pelizzo. Les italiens nous laissent une impression de bonne humeur et de grande gentillesse.


Par la suite on s'est tapé pas mal de pluie mais nos galères se sont rapidement converties en un clin d'oeil en pur bonheur, comme au Passo di Tanamea ou nous nous sommes convertis en gardiens d'hôtel restaurant, à Moggio où les scouts nous ont ouvert leur QG avec libre accès à leur réserve de pates. Bref de bons moments improvisés.


Après la pluie, biensûr le beau temps mais aussi malheureusement la neige. Eh oui, un enneigement exceptionnel jamais vu depuis 30 ans nous aura causé pas mal de soucis surtout dans les Dolomites ou nous avons du renoncer a une des plus belles etapes du massif. Nous avons dû contourner en bus en stop et en train de jolis coins. Heureusement que les Pizzas italiennes étaient là pour remettre le moral au beau fixe, d'autant que les dernières étapes ont été vraiment magnifiques avec des centaines de marmottes nous sifflant au passage et des panoramas à 360 degrés.



Pascal dans les Dolomites

Dernière vue sur les Dolomites


On regrette un peu de quitter si vite l'Italie qui nous a beaucoup plu, avec des gens très accueillants et une langue que nous commencions à apprivoiser. Depuis hier comme par magie on s'est remis à l'allemand, heureusement que Pauline est une bonne prof.

Emplacement de camping parfait


Aujourd'hui à Bolzano on profite de la civilisation pour prendre une douche chaude et utiliser internet et des étapes faciles nous attendent pour les prochains jours, notamment grâce aux nombreux télépheriques présents dans les vallées, jejeje.



26 Juin 2009


Grüß Gott! Ca y est on est en Autriche, Ciao Italia!!!

Le nain de jardin autrichien nous accueille au LintHof


Alors depuis Bolzano que s'est il passé? Eh ben on a marché biensûr, sur des verts pâturages, dans des forêts verdoyantes, sur des glaciers également.


Après Bolzano, fini donc le domaine mineral des Dolomites et bienvenue dans les alpages autrichiens, beaucoup plus habités et exploités qu'en Italie. En effet on a pas arrêté de croiser des "Alm" et autres "Hof" qui sont des fermes d'estives proposant au randonneur de se restaurer à base de "Wurstel und Bier". Souvent un télépherique n'est pas loin et la balade du dimanche devient vite sympathique pour les nombreux retraités que nous avons croisé.

Une Hof surplombant la vallée de Meran


Manque de chance, le beau temps nous a quitté à la frontiere et le soleil ne revient que trop rarement sécher nos chaussettes, nous obligeant à nous abriter un peu où c'est possible (remise à bois d'une auberge *** ou séchoir a paille) mais ça nous convient très bien.

Réserve de bois, remarquez le rangement *** du bois!

Séchoir a paille


Dernièrement on s'est tapé deux journées dans les 3000m. La première assez hardcore avec du gros vent de face en montée vers la Similaun Hütte (là où ils ont retrouvé le chasseur préhistorique Ötzie datant de 3000 ans avant JC!!!) et la deuxième journée plus sympathique avec ascension d'un glacier surpeuplé qui nous a amené à la Grauschweiger Hütte.

Montée sous le vent


Après la Grauschweiger Hütte, redescente du glacier


Et biensûr nos potes les marmottes ne nous ont pas laché et se sont laissées photographier sous leur plus beau profil.

Tout ça biensûr en gagnant des jours sur le planning initial puisque nous sommes aujourd'hui 26 juin à Zams avec 5 jours d'avance.



Levé de soleil ce matin



JEUDI 2 JUILLET 2009


On est à Feldkirch, dernière ville autrichienne avant de passer au Liechtenstein dès demain. Enfin si on y arrive car ce soir la ville est en fête, preuve que les vallées autrichiennes sont ensoleillées, ce soir c'est la Wienfest de Feldkirch!!


Depuis Zams nous avons eu des magnifiques étapes et des belles rencontres en tout genre.


Dès la sortie de la vallée de Zams nous sommes arrivés dans une zone natura 2000 très riche en orchidées et nous avons vu la très rare "Frauenschuh", la plus grande orchidée d'Europe.



Cypripedium calceolus (les botanistes vont adorer!)



Bienque cette étape ne soit pas trop longue elle aura été physique avec pas moins de 1800m de dénivelé + en 6 heures le tout dans la brume. Mais quel bonheur d'arriver alors dans un refuge tout chauffé rempli de tiroliens tout aussi chauds après deux bieres (soit 2L) qui chantent toute la soiree. Yodelalioooouuuuu!


Départ au levé du soleil le lendemain, et voilà pas qu'on tombe sur un troupeau de bouquetins pas du tout farouches qui se laissent approcher et photographier sans problème.



Un Bouquetin nous observe





A la sortie du refuge


La suite n'est qu'une longue descente dans les vallées comme celle de Holzgau où nous rencontrons Josef, un tirolien sympa (encore) qui nous amène faire les courses un dimanche au village d'à côté, le luxe, nous montre l'artisanat local de sculpture sur bois et de merveilleux moulins à mettre dans son jardin...


Un autre gardien de refuge nous montre sa vraie nature dans la peau de la maman de Bambi.




Puis on se trouve un petit raccourci pas mal qui nous fait gagner presque trois étapes. Le chemin est pentu et étroit mais ça passe et on arrive à Schröcken assez rapidement même si les orages de l'après midi nous ont obligé à patienter dans des étables un peu pourries.





C'est pentu mais ça passe



Puis en 2 jours au lieu de trois (ben oui on avait plus rien à manger) nous voilà à Feldkirch dans l'auberge de jeunesse la plus stylée du monde. Une douche, une biere, une sieste... Et nous voilà fin prêts pour ce soir! Ah nous ne pouvions quitter l Autriche sans festoyer avec ses habitants...=)



Trop classe la Jugendherberge!


Et la photo Via Alpina de la fin




Samedi 11 Juillet


Nous voilà à Meiringen, au milieu de la Suisse, ville où a été decouverte la fameuse Meringue, mmmh tout un programme.


En parlant de programme, le notre est assez intense pour la semaine à venir car il nous faut absolument être vendredi à Lenk pour retirer la poste restante sinon on devra patienter le week end entier sur place (on s'envoie des cartes c'est bien pratique)!


On refait encore des photocopies de nos prospectus en allemand de Bolivia Inti que l'on continue de distribuer dans tous les refuges et cabanes perdues des hauteurs! Et puis à laisser des superbes autocollants de l'association dans les livres de bord des cabanes en espérant en intéresser plus d'un! Pour l'instant nous n'avons que très rarement utilisé le cookit solaire (notre chauffeur à thé et café solaire...) faute de soleil et de temps!...


Alors depuis le 3 juillet on est en swuisse et c'est Tip Toooop comme disent les jeunes ici.


Tout d'abord la Weinfest de Feldkirch a été sympathique, on a pu discuter avec des liechtenstaniens et meme un Irish Pro-IRA. Bon la montée du lendemain fut très difficile à terminer c'est sans doute le lourd tribu de tout sportif alcoolique...




Weinfest dans un très beau décor.


On est passés par Vaduz, capitale du Liechtenstein comptant un peu plus d'habitants que Sorèze (5000) mais qui est envahie par les bus des Euro-tours passant par toutes les capitales. Ca nous a fait un sacré choc après deux jours passés sur des crêtes vertigineuses.



Popo fait la maligne (pour la photo seulement ;-) )


Le prince héritier du Liechtenstein a même faillit me rentrer dedans (quelle chance, Un Prince!) avec son gros 4x4.



Résidence princière de Vaduz



Une rapide traversée du Rhin nous a donc mené au vert pays Suisse avec ses nombreux alpages.



Premier levé du jour en Suisse.


Malheureusement le temps n 'a pas été à la fête et rares ont été les eclaircies pour nous permettre de profiter des beaux paysages. On a même carrément pris la flotte trois jours d'affilé. Quand a eu vraiment toutes les chaussettes mouillées on s'est enfin decidé à abandonner la tente...




Joli col mais frigorifié!



On a quand même bien profité des richesses fromagères de la Suisse et des animaux étranges rencontrés sur les alpages.


Aujourd'hui on a eu la chance de partir avec un ciel assez haut pour admirer le fameux Titlis. C'est un peu le Canigou des Suisses accessible en télépherique qui tourne sur lui même. Bref on dirait un peu DisneyLand les doudounes en plus.

Au fond on voit le glacier du Titlis


Bon heureusement depuis deux jours le beau temps revient et on est heureux... Pourvu que ça dure!!!






16 Juillet 2009

Nous voici aujourd'hui à Adelboden, jour exceptionnel puisque nous avons été rejoints par Manfredi, un autre Via Alpiniste de 62 ans qui marche en tant que cobaye pour l'université de Verone: SON BLOG

Depuis Meiringen on s'est régalés de très beaux panoramas au pied de 4 géants de 4000m, le Wetterhorn, l'Eiger, le Moench et la Jungfrau et leurs superbes glaciers.

Nous n'étions pas seuls avec des milliers de Japonais en vacances qui prennent le train ou les multiples télépheriques pour aller d'un bar-resto à l'autre. On a quand même réussi à en profiter en partant tôt les matins et en se trouvant des squatts de camping inimaginables (alias au pied de l'eiger avec le bruit des éboulements toute la nuit humhum).



Posage de tente pépère.



Le Wetterhorn, au petit dej'



Le Moench et la Jungfrau à l'apero




Par la suite, nous avons cheminé vers Griesalp à travers de beaux alpages pour le coup beaucoup plus déserts et authentiques.



Le beau temps était assez présent, nous avons seulement souffert en partant un matin à 6h dans la brume et sous la pluie pour arriver en short-Tshirt sous les yeux hallucinés des hotes du refuge qui partaient à peine avec complet pluie et guêtres. La brume nous empêchera longtemps de voir les glaciers de Bluemlisalp et puis soudain tout se découvre et nous passons donc l'aprem à se prelasser à côté d'un superbe lac, très animé par les scouts americains avec les foulards et chapeaux comme dans les films.


Puis aujourd'hui, journée tranquille avec pour seul but le camping de Adelboden pour rencontrer Manfredi avec qui nous allons sûrement passer quelques temps.




Arrivée a Adelboden sous le soleil

En tout cas, moi ça me fait planer:






Effet d'optique


Mercredi 29 Juillet
Après une longue absence nous revoilà sur internet, en France!
Bon alors en 15 jours on a pas mal avancé, la deuxième moitié de la Suisse plus la première de France. Ca nous place donc à 15 jours de l'arrivée, plus rien du tout quoi!

Après le 16 à Adelboden, on a notamment un peu souffert du mauvais temps avec même une matinée dans la neige le 18.

Popo en short a -5°!


On s'est fait aussi un bon raccourci d'une semaine mais du coup on aura pas vu le Mont Blanc, l'occasion de revenir...
Par là y'a un raccourci plein Sud...


Et coup de chance nous avons pu suivre la route du Tour de France, pratique la route fermée pour marcher plus vite au milieu des cyclistes amateurs. On s'est quand même arrêté dans la montée pour le col du Grand Saint Bernard histoire de voir passer la caravane et profiter de cette ambiance particulière du Tour de France.


Popo fan de la camionette cochonou...

Le passage de ce fameux col nous a amené en Italie dans le Val d'Aoste où on s'est pas mal perdus, et oui on avait pris de mauvaises habitudes en Suisse en se laissant diriger par les milliers de panneaux.
Nous avons encore l'occasion de marcher dans la neige dans des sites sauvages où nulle âme ne semble vivre...

Le col du sex rouge

Le mauvais temps nous a même poussé à squatter des toilettes publiques pour la nuit...


Puis nous sommes passés en France par le col du Mont.

Heureusement le beau temps nous a enfin souri et ce fut l'occasion de sortir notre Cookit Solaire.
Au milieu du camping d'Adelboden

Cette mauvaise passe fut vite oubliée à notre arrivée à Tignes le 25 juillet pour mon anniversaire.
Au resto, session raclette a volonté!
Popo me porte le sac pour mon anniversaire.

Grosse raclette, aprem pepere à regarder les VTT High-Tech descendre les pistes de la station, tout ça sous un soleil resplendissant. Ca fait du bien de temps en temps.


Et depuis ce jour, celui de notre retour en France nous trouvons des myrtilles sur les chemins et le beau temps ne nous a pas lâché. Heureusement car nous avons traversé le magnifique parc de la Vanoise et demain nous longerons celui des Ecrins, ca promet d'être beau.
Lac dans la Vanoise.


Samedi 1er aout
Ahh la provence au sud de la France, les lavandes, la durance... La douce chaleur qui impose une sieste tous les midis, près des torrents. Nous sommes aujourd hui à Guillestre, et préparons déjà les 4 prochains jours qui seront sans ravitaillement en pleine montagne...
Les jours derniers nous avons eu la chance de longer le parc des écrins et ses beaux glaciers, découvrir le gros marché animé de Vallouise et celui de Monetier les bains avec ses sources chaudes.

Samedi 8 Août
En direct de Saint-Martin-de-Vésubie, un grand nom pour un petit village très joli. A J-3 de Monaco, la tension est grande, l'atmosphère électrique à tel point que ça provoque de gros orages!
La semaine dernière a été superbe et physique, on s'est un peu éloigné de la Via Alpina qui est une vraie autoroute à cette époque de l'année pour aller se faire deux bonnes journées en variante en haute montagne avant de rallier Larche.

Le Pas du Curé, variante sauvage pour arriver ...

Au lac Saint Anne

Et au col Saint Anne

De là, nous sommes passés par le Parc National du Mercantour où l'activité des alpages bat son plein et où les patous sont bien intéressés par le casse croute de Pascal!

Les falaises impressionantes du Pas de Cavale




Depuis le col des Moliniers, la brume revient après 15 jours de beau!



Mercredi 12 Août
MONACO, Fin de l'aventure...
Après 76 jours de marche, nous passons les dernières heures de marche dans la garrigue la plus déserte à traverser de magnifique petits villages comme Peille et Peillon avant de basculer après le dernier col dans la folie immobilière de Monaco.

Place du Palais


Le choc est fort, mais on a encore peine à réaliser que c'est fini. Finis les réveils à l'aube pour déjeuner face au lever du soleil, finie l'incessante interrogation "Et maintenant c'est par où?", plus besoin de se soucier constamment de la météo maintenant que nous vivrons sous un toit. Bref c'est ce style de vie nomade qui nous a tellement plu qu'il va falloir déposer avec nos chaussures usées jusqu'à l'os.
Merci à tous de nous avoir suivi et à bientôt...



8 commentaires:

  1. Salut les Loulous !
    Contente de voir que tutti va bene sur la Via Alpina. On veut des photos !!!
    Bisous et bon vent !
    Gwen

    PS : Popo, je pense chaque jours à toi, dès que je joue de l'accordéon ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,
    content que vous avanciez bien... c'est comment dire... whouaaaaouuuu impressionant votre récit... magnifiques vos photos... vous êtes les plus beaux!!
    bon courage et bonne continuation
    bisous!!

    RépondreSupprimer
  3. Ciao a tutti e due, sono qui ad Adelboden che vi aspetto.
    Manfred

    RépondreSupprimer
  4. Salut vous deux !!!
    Ah ben ça alors !... pas d'chance...! je serai au Monêtier-les-bains à partir de mercredi et pour une 10aine de jours !... Je m'attendais à vous y croiser, mais si vous prenez tous les raccourcis des Alpes, vous allez arriver avant la prochaine lune !!!...
    Superbe voyage en tous cas ! C'est la 1ère fois que j'écris, mais je vous lis régulièrement depuis votre départ. Beau périple, bravo !
    Si vous passez à Collioure pour vous prélassez au retour, faites signe !
    Grosses bises et bon vent !

    RépondreSupprimer
  5. besos y besos yo soy a Ceillac a descansar, soleil, soleil et soleil

    RépondreSupprimer
  6. Faaat action !!!!!!
    Bravo à vous deux
    A bientôt
    Buch

    RépondreSupprimer
  7. salut vous deux! les photos et les commentaires sont bien rigolos! je vous bise fort et bonne fin de périple! A tutti!
    Adrien

    RépondreSupprimer
  8. Hmmm for some reason only half the post can be seen. I tried reloading but still same.

    cheap cialis

    RépondreSupprimer